Nice-Cologne: la mairie de Nice demande des comptes à l’UEFA et la préfecture après les violences

La mairie de Nice estime que l’UEFA ne s’est pas montrée suffisamment attentive aux violences, après la rencontre de Nice-Cologne, et demande des comptes à l’organisation, ainsi qu’à la préfecture qui avait en charge la surveillance.

France : Violences survenue lors de la finale de la Coupe d’Europe

Le maire de Nice, Christian Estrosi, a demandé aux autorités européennes des comptes après les violences qui ont éclaté pendant le match France-NICE, jeudi soir. «L’UEFA doit réagir», a-t-il déclaré sur RTL. Nice et la préfecture ont également demandé des explications à l’UEFA après la bagarre qui oppose des supporters nîmois au groupe ultras allemand über sächsische fürsten (USF) à l’issue du match. Selon plusieurs témoins, les manifestants auraient jeté des pierres et tiré des bombes lacrymogènes aux forces de l’ordre.

La ville de Nice demande des comptes à l’UEFA et la préfecture après les violences survenue au stade

La mairie de Nice demande des comptes à l’UEFA et la préfecture après les violences causées par les supporters de Nice lors du match face à Cologne. Après le match, les supporters de Nice ont commencé à défoncer les locaux de la police locale. La ville de Nice a été particulièrement touchée : quatre policiers ont été blessés, dont trois grièvement. Les autorités locales demandent aux responsables du football européen de prendre des mesures pour éviter que cela se reproduise.

Un incident qui risque d’entacher l’image du football français

Le maire de Nice, Christian Estrosi, a demandé vendredi aux autorités européennes et à la préfecture des Alpes-Maritimes des comptes pour les violences qui ont eu lieu lors du match Nice-Cologne, qualifié pour les quarts de finale de la Ligue Europa. Les forces de l’ordre ont utilisé des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc contre les supporters niçois, déclenchant une vague d’indignation. «Il y a eu un énorme travail d’apaisement après le match qui n’a pas été respecté», a dénoncé M. Estrosi sur France Info.

Cet article pourrait vous intéresser :  Les différentes manières de soutenir l'équipe de France de football

Après les violences qui ont émaillé la rencontre Nice-Cologne, la mairie de Nice demande des comptes à l’UEFA et à la préfecture. Selon eux, ces dernières auraient manqué de réactivité. Les supporters niqards auraient ainsi profité du climat délétère pour agir en toute illégalité. La police aurait également été bien trop passive face aux actes de violence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *