Nice-Cologne: “Il y en a marre”, le coup de gueule de Rivère après les violences

À l’approche de la finale de Coupe de France, les violences subies par des supporters lyonnais et bordelais en marge d’un match VAR permettent à Vincent Duluc de réagir avec une virulence rare.

Comment les violences envers les policiers ont explosé

Après les événements violents qui ont émaillé le match Nice-Cologne, l’ancien joueur de football Christophe Rivère a fait une déclaration forte à l’antenne de France 3. “Il y en a marre”, a-t-il déclaré. “Les gens ne supportent plus cette violence, il faut aller beaucoup plus loin que ça.” La Ligue nationale de football (LNF) doit prendre des mesures pour régler ce problème, selon lui.

La coordination des forces de l’ordre a largement baissé

Après les violences qui ont émaillé la finale de Ligue 1 entre Nice et Cologne, le gardien de but de l’OM Rivère a décidé de donner sa version des faits sur son compte Twitter. “Il y en a marre. Les gens se font chier”, écrit-il dans un post accompagné d’un GIF représentant une paire de chaussures à talons hauts qui fendent l’air.

C’est en tous cas ce qu’a annoncé Rivère dans un tweet

Après les violences qui ont eu lieu mercredi soir à Nice entre supporters de l’Olympique de Marseille (OM) et supporters du FC Nantes, l’ancien joueur du PSG Rivère a publié sur Twitter un coup de gueule. “Il y en a marre”, écrit-il. “On est dans une société où les gens sont violents et il y a encore des gens pour justifier ça !”

Cet article pourrait vous intéresser :  La passion du football : pourquoi les gens aiment tellement ce sport ?

Il y en a marre, le coup de gueule du président de l’ASSE

Après les violences qui ont été commises à Nice jeudi soir sur la Promenade des Anglais, le milieu de terrain du FC Nantes, Loïc Rivère a dévoilé son sentiment sur les réseaux sociaux. “C’est complètement dingue ce qu’il y a eu. Je pense que c’est marrant que Nice-Cologne soit devenu le symbole de ce genre de situation. Les gens en ont assez… Il y en a marre”, a-t-il déclaré.

Après les violences qui ont émaillé le match Nice-Cologne, Antoine Rivère a décidé de faire un coup de gueule. “Il y en a marre”, dit-il sur L’Equipe. “Les supporters n’ont plus rien à voir avec la ville et le stade.” Les dirigeants du club ont bien compris qu’ils avaient besoin de réagir rapidement pour apaiser les tensions, mais cela ne semble pas suffisant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *