Avancement du football en Chine

Où en est le football chinois ?

Introduction :

Cet article aborde le sujet de l’expansion de la Chine dans le monde du football, en particulier en Europe et sur le continent asiatique. Depuis environ trois ans, la Chine cherche à conquérir le marché asiatique en investissant massivement dans les transferts de joueurs étrangers. Cela a conduit à une croissance exponentielle de la Chinese Super League (CSL). De plus, la Chine investit également dans les droits de la Premier League et de la Ligue de Football Professionnelle (LFP) en France. Parallèlement, des clubs européens ont été rachetés par des consortiums chinois pour s’inspirer de la culture du football en Europe et améliorer leur formation. Cependant, cette expansion a ses limites, la Fédération de Football Chinoise a mis en place des réglementations pour développer le potentiel des joueurs locaux.

Quel est l’impact de l’expansion chinoise sur le marché des transferts ?

L’expansion de la Chine dans le monde du football a conduit à une croissance exponentielle de la Chinese Super League (CSL). La CSL est devenue la cinquième ligue la plus dépensière sur le marché des joueurs étrangers en 2016, en dépensant 425 millions d’euros. Depuis, les transferts en Chine se sont un peu « calmés », mais l’année 2016 a marqué le début de l’investissement chinois dans le football. Les transferts de joueurs étrangers ont atteint des montants records, comme Oscar et Hulk qui ont quitté Chelsea et le Zénith St-Pétersbourg pour le Shanghai SIPG pour 70 et 47 millions d’euros.

Cet article pourrait vous intéresser :  Devenir des stades de l'Euro 2016

Pourquoi la Chine investit-elle dans les droits TV de la Premier League ?

La Chine s’est offert les droits de la Premier League (championnat anglais) pour conquérir le marché asiatique. Avec 660 millions d’euros posés sur la table des négociations par le diffuseur chinois PPTV pour 2019-2022, la Chine est devenue le premier marché international pour la Premier League. La Chine cherche à développer sa passion pour le football en ayant accès à des matchs de qualité et en découvrant de nouveaux talents.

Quel est le but des rachats de clubs européens par des consortiums chinois ?

Les consortiums chinois ont racheté des clubs européens pour s’inspirer de la culture du football en Europe, des techniques d’entraînement, des infrastructures et de la formation. Le Milan AC a été vendu à un consortium chinois, le Rossoneri Sport Investment Lux, pour 740 millions d’euros. Cela fait de cet investissement le plus important pour la Chine en ce qui concerne un club européen. La France est aussi touchée et le FC Sochaux a été le premier à être racheté en 2015. Ensuite en 2016, l’AJ Auxerre fut racheté à 60%, l’OGC Nice à 80% et l’OL à 20%.

Comment la Fédération de Football Chinoise réglemente-t-elle les transferts de joueurs étrangers ?

La Fédération de Football Chinoise (CFA) a mis en place des réglementations pour développer le potentiel des joueurs locaux. Parmi les 18 règles instaurées, deux ont pour but de développer le potentiel des joueurs locaux, à travers la réduction du nombre de joueurs étrangers autorisés sur le terrain (trois au lieu de quatre) et l’obligation de titulariser autant de joueurs chinois de moins de 23 ans que de joueurs étrangers. Concernant les transferts des joueurs étrangers, la fédération a aussi décidé d’intervenir. Lors de ce dernier mercato hivernal, l’attaquant de Villarreal (Espagne) Cédric Bakambu a été transféré au Beijing Sinobo Guoan pour 40 millions d’euros. Seulement, le club chinois n’a toujours pas officialisé ce transfert, car il chercherait à éviter la taxe instaurée en mai 2017 visant les transferts de joueurs étrangers supérieurs à 5,7 millions d’euros. La CFA sévit et menace les clubs voulant échapper à cette taxe de perdre des points en championnat (jusqu’à 15).

Cet article pourrait vous intéresser :  Antonio Brown dit avoir parlé avec un ancien MVP de la NFL pour rejoindre une équipe de la ligue Arena

Comment la Chine s’intéresse-t-elle à la formation de jeunes joueurs ?

La Chine s’intéresse à la formation de jeunes joueurs pour améliorer son niveau de football. Un club chinois s’est intéressé aux Girondins de Bordeaux et à leurs méthodes de formation. Ainsi, en octobre 2017, l’équipe U17 Nationaux bordelaise s’est envolée pendant plusieurs jours à l’occasion d’un tournoi en Chine. Le but étant pour ces jeunes de découvrir un autre pays, une autre culture, un autre football, mais dans le sens inverse, les éducateurs de Bordeaux avaient la responsabilité de faire découvrir le travail effectué aux Girondins.

Pourquoi la Chine souhaite-t-elle accueillir la Coupe du Monde en 2030 ?

La Chine souhaite accueillir la Coupe du Monde en 2030 pour développer sa passion pour le football et améliorer son niveau de jeu. Cependant, l’équipe nationale de Chine n’est que 70ème au classement FIFA, et les clubs de la CSL accumulent des déséquilibres financiers. Les joueurs étrangers font de l’ombre aux joueurs locaux, qui peinent à percer.

Comment la Fédération de Football Chinoise limite-t-elle les déficits des clubs ?

La Fédération de Football Chinoise met en place des réglementations pour limiter les déficits des clubs. Les clubs de la CSL accumulaient des déséquilibres financiers à cause des dépenses folles sur le marché des transferts. La Fédération de Football Chinoise a décidé de développer le potentiel des joueurs locaux, à travers la réduction du nombre de joueurs étrangers autorisés sur le terrain (trois au lieu de quatre) et l’obligation de titulariser autant de joueurs chinois de moins de 23 ans que de joueurs étrangers. Les clubs voulant échapper à la taxe visant les transferts de joueurs étrangers supérieurs à 5,7 millions d’euros risquent de perdre des points en championnat (jusqu’à 15) et de se voir refuser l’enregistrement officiel de leurs nouveaux joueurs.

Cet article pourrait vous intéresser :  Chronologie des controverses de Dillon Brooks suite à l'annonce que les Grizzlies ne le réengageront pas.

Quel est l’impact des rachats de clubs européens par des consortiums chinois sur l’Europe ?

Les rachats de clubs européens par des consortiums chinois ont un impact sur l’Europe en permettant aux clubs chinois de s’inspirer de la culture du football en Europe, des techniques d’entraînement, des infrastructures et de la formation. Les clubs européens rachetés ont une opportunité de développer leur notoriété en Chine et de découvrir de nouveaux talents. Cependant, les fans européens peuvent être inquiets quant à l’avenir de leur club, car les consortiums chinois peuvent avoir des objectifs financiers à court terme.

Comment la Chine cherche-t-elle à conquérir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *